Entretiens



 

La résistance par le rire

par Philippe Krebs,


Petit hommage à Georges Wolinski.
Un entretien inédit que j’avais réalisé il y a quelques années autour du thème de Rire de résistance, à son domicile parisien.
Je vais commencer par une petite critique sur la résistance par le rire. Il ne faut pas confondre le rire et l’humour. Les bourreaux peuvent rire en torturant, en violant. Par exemple, Staline riait beaucoup quand on lui racontait comment étaient exécutés ceux qui avaient été ses meilleurs amis. Il disait, alors est-ce qu’il a (...)
Lire la suite
 

 

Entretien fruité
Maurice Lamy
Le premier de hommes !

par Philippe Krebs,


Hermaphrodite : " Que faites-vous ici, à Villerupt ? "
Maurice Lamy : " Je suis membre du jury, tout en sachant que le président de ce vingt-troisième festival du film italien est Sergio Gomi, producteur et distributeur (il a quand même produit plus de quarante-deux films) ; il y aussi Marco Lombardi qui est un journaliste de Milan, Nico .... qui est vice-président de Media-Europe. "
H. " Quel est ton parcours, puisque l’on connaît bien ton personnage dans (...)
Lire la suite
 

 

Lefred-Thouron
"Je peux vous poser une question ... ?"



J’ai eu la chance aussi de savoir ce que je voulais faire : mon but était de devenir dessinateur à Hara-kiri ! J’avais ça dans le crâne.(...)
Hermaphrodite : " Pour rentrer dans le vif du sujet, sans parler d’Ecole de Nancy, Nancy semble être une terre d’accueil pour une multitude de dessinateurs... "
Lefred-Thouron. : " C’est des conneries sans signification. Dans les années 80, il y avait trois groupes de rock, et on disait, Nancy, c’est une école du rock... Le hasard et (...)
Lire la suite
 

 

Entretien jazz gascon
Bernard Lubat & la Cie Lubat de Gasconha



Orateur, percussionniste, vocaliste, multi-instrumentiste et gymnaste vocal aussi truculent qu’émouvant, Bernard Lubat reste, à l’image de sa compagnie occitane, le personnage le plus incroyable de la scène jazz française, musique où il a trouvé sa place auprès des plus grands (Stan Getz, Les Doubles Six, Martial Solal, Michel Portal, Eddy Louiss, Claude Nougaro...)
Lubat, une trogne, une énergie, un questionnement permanent sur soi et sur le rapport à (...)
Lire la suite
 

 

Entretien magic
Jérôme Savary : le Grand Magic Circus, mai 68 et le rire de résistance

par Philippe Krebs,


Jean-Michel Ribes dit, le rire de résistance, c’est ma patrie. Quelle est ta patrie à toi ?
Moi, je suis internationaliste. Le ministre de la culture cubain m’a remis un jour une médaille et il a dit que j’étais un Ché Guevara culturel. Je suis internationaliste, c’est-à-dire que je suis contre les patries. Je suis pour les territoires.
Je pense qu’il voulait surtout dire qu’il se sentait bien avec les résistants du rire, des gens comme Topor...
Absolument, ils (...)
Lire la suite
 

 

Entretien hip-hop D
Entretien avec Jonaz

par Olivier Pisella,


Jonaz est un rappeur de 31 ans, dunkerquois résidant à Lille, que l’auteur de cet entretien a rencontré de façon fortuite, par ricochet pourrait-on dire, alors qu’il s’intéressait au chanteur et musicien Comte du Cul. Pourquoi interroger Jonaz ? Parce qu’avoir rencontré le personnage et l’avoir vu sur scène est une expérience des plus plaisantes. Parce que ses deux premiers enregistrements studios surprennent tant ils sont bien troussés. Parce que l’autodérision chez un rappeur est tout aussi (...)
Lire la suite
 

 

Entretien no comment
Mesrine le magicien

par Morbak,


A l’occasion de la sortie du film sur Mesrine avec Vincent Cassel, nous ressortons des cartons une interview de Bruno Mesrine, fils de l’ennemi public numéro un, accordé à Monsieur Morbak pour le journal Généreux de janvier 1997, à faire froid dans le dos....
Bruno Mesrine est le fils de son papa qui, rappelons-le, fut le gangster le plus célèbre de France prématurément arraché à notre affection par les troupes du commissaire Broussard. Médaillé de la Défense Nationale, 7 ans d’armée au (...)
Lire la suite
 

 

Entretien avec Eric Martin
Choron dernière
Sortie en salles le 7 janvier 2009

par Morbak,


Choron, dernière est un portrait filmé du professeur Choron réalisé par Pierre Carles avec le dessinateur/réalisateur Éric Martin. Ce dernier avait travaillé avec le professeur Choron sur son livre Tout s’éclaire. Ils ont aussi collaboré au mensuel Zoo (dont Martin était le rédacteur en chef). Martin a également dessiné l’affiche de Volem rien foutre al païs.
-  Le film "Choron dernière" est-il bien distribué dans les salles ?
-  Pour l’instant « Choron Dernière » n’a été préacheté par (...)
Lire la suite
 

 

Entretien avec Benoit Delépine : Groland & Louise Michel

par Morbak,


Ce soir de septembre en Picardie avait lieu la première projection du film "Louise Michel" de Benoît Delépine et Gustave Kervern, en compétition lors du festival du film Grolandais à Quend. Aucun lien avec la célèbre anarchiste du même nom, mais un clin d’oeil certain à cette révolutionnaire de la commune de Paris. "Louise Michel" c’est l’histoire d’un patron qui profite d’une nuit pour vider son usine et la délocaliser en un temps record, ce à quoi la réponse des ouvrières licenciées est (...)
Lire la suite
 

 

Entretien avec Bob Siné et Catherine Sinet
Siné Hebdo

par Philippe Krebs,


Est-il possible de devenir directeur de presse à 80 ans ? A cette drôle de question, Bob Siné répond sans hésiter par un grand OUI ! Et nous donne au passage une belle leçon de vie, à méditer par les petits et les grands : il n’y a pas d’âge quand on aime. A 80 balais passés, on peut encore prendre des risques et se lancer dans un projet fou. Nous nous sommes donc rendus sur place, chez Monsieur et Madame Sinet, pour prendre les dernières nouvelles de leur bébé.
Tout d’abord, je tiens à (...)
Lire la suite
 

 

Entretien "Ma vie, mon oeuvre, mon cul..."
Maurice Siné, attention chat bizarre !

par Philippe Krebs,


Siné, c’est Siné massacre, L’Enragé, la révolte au coeur et le coeur de la révolte. Voici pour Hermaphrodite un entretien avec Siné, l’un des plus grands dessinateurs français...
Dans Ma vie, mon œuvre, mon cul... , parlant de la seconde Guerre Mondiale, vous écrivez : « c’était une époque à chier, gâchée, foutue, funèbre et dramatique, mais je n’avais que quatorze ans et demi et, malgré le marasme ambiant, je réussissais à bien me marrer avec mes nouveaux copains d’école. » (...)
Lire la suite
 

 

Entretien phallique
Christian Laborde : L’interdiction de L’Os de Dyonisos



L’Hermaphrodite a posé ses basques de cuir du côté de Pau. Les lorrains et le gascon. Décembre. Chichon. Quitter la bise hivernale pour s’adosser à la montagne des Pyrénées. Autour de L’Os. Mais encore... Rencontrer Christian Laborde. A fleur de peau... Comme toujours. Des paroles échangées, il ne reste que des bribes. Autour de L’Os. Mais un texte apparaît. Autour de Flammes. En forme de post-it. Ces réflexions éparses que l’on sème aux quatre vents d’une géographie ntérieure (...)
Lire la suite
 

 

L’art moignon de
Quentin Faucompré

par Philippe Krebs,


-  A quand remonte ta rencontre avec l’objet dessiné ? et quelle est son importance dans ta vie ?
-  Ayant évolué dans un univers familial extrêmement lié avec celui du théâtre, je pense que mon goût pour le dessin a été la traduction logique d’un désir de mettre en scène, de composer et de jouer avec les corps. Et puis le dessin permet avec des moyens très rudimentaire, un papier- un crayon, d’exprimer une idée La réponse à l’importance du dessin dans ma vie est (...)
Lire la suite
 

 

Portrait de femme
Grisélidis Real
Quand on suçe un homme devant le miroir, ça le flatte



Elle ne sort pas vraiment des Nuits de Restif de la Bretonne, c’est sa mère qui lui avait trouvé ce curieux prénom de Grisélidis dans un poème de Charles Perrault, où l’on parlait d’une jeune fille maudite que le prince rendait heureuse après tant de souffrances. Presque née d’un livre. Elle est là, ce matin, merveilleuse, à porter la cinquantaine dans ses alignements de bigoudis, ses tresses noires, de longs bracelets serpents-or et un petit corsage similipanthère. Chaque fois que je la vois, (...)
Lire la suite
 

 

Entretien psychiatrique
Une voix douce



A 400 mètres de l’Allemagne, l’hôpital psychiatrique de Sarreguemines. Un hôpital comme un autre, si ce n’est au centre, une citadelle néogothique construite par les Allemands en 1880. Hauts murs électrifiés, sauts de loup, sas et portes blindées. Services de sûreté. 400 hommes enfermés. Médico-légaux, "dangereux" ou simplement, ceux qui "pertubent l’atmosphère psychothérapique d’un service". On y arrive muté d’un hôpital psychiatrique. Sur réquisitoire d’un médecin-chef. Avec l’accord du (...)
Lire la suite
 

 

Entretien cannibale
J’ai avalé un rat

par Jean-Luc Hennig,


Un homme au ventre énorme arpente le couloir d’un air sombre. Il disparaît, puis revient, frappe à la porte de la petite infirmerie et dépose sur une table sa valise et son transistor. Il a la voix défaite : "Vous m’emmènerez à la police ? Je veux aller me livrer pour qu’on me tue..." L’infirmier rouquin se lève tranquillement, et range la valise le long du mur. Son collègue suit le manège des yeux, les bras croisés. "ça fait des années qu’il dit qu’il a des rats qui lui ont poussé dans le (...)
Lire la suite
 

 

Entretien du bout du monde
Mike Horn. Profession : aventurier de l’extrême.

par Philippe Krebs,


Mike Horn est un mutant, taillé dans la roche, avec un mental hors du commun. A lire absolument ses deux livres (Latitude zéro et Conquérant de l’impossible) qui nous mènent d’abord autour du monde, puis autour du cercle polaire, deux récits où le corps est quotidiennement en péril et le mental constamment sur le qui-vive, deux trips de vie comme on les aime, géniaux et fous comme une danse chamanique à poil sur les neiges éternelles de l’aventure avec un grand A. Micro-entretien donc (...)
Lire la suite
 

 

Entretien par la bande
Riad Sattouf : "Les nouveaux contes de la raison ordinaire"

par Philippe Krebs,


-  Hermaphrodite : Bonjour Riad, tes albums sont parmi les plus vivifiants qu’il m’ait été donné de lire en BD récemment... Pour la première fois peut-être, l’on voit apparaître des jeunes de cité en BD ( Les jolis pieds de Florence ), avec un ton résolument différent. Tu le fais à la manière d’un Bacri dans Un air de famille , où il arrive à poser sur ces jeunes un regard emprunt de tendresse. Enfin, une vision à cent lieues des poncifs d’usage et autres manipulations médiatiques ! Il ne (...)
Lire la suite
 

 

Entretien au féminin
Lyzane Potvin, artiste résolument féminine

par Philippe Krebs,


A l’occasion de la sortie de l’ouvrage collectif « Femme », nous vous proposons des portraits de femmes qui nous ont marqué... Entretien donc avec Lyzane Potvin qui figure d’ailleurs en bonne place au sommaire de "Femme".
Hermaphrodite : Tout d’abord, qui se cache derrière ce nom étrange, Lyzane Potvin ?
Lyzane Potvin : Je ne sais pas. C’est peut-être un mélange monstrueux ou harmonieux ( au choix) d’une grande série de névrose en tout genre, assumées ou pas du tout (...)
Lire la suite
 

 

Entretien
L’incendiaire
paru dans la revue Le Fou parle n° 23 - fév./mars 1983

par Jean-Luc Hennig,


L’histoire de Christian, l’incendiaire des hôtels, m’a fait penser longtemps à Le Van Duc, ce Laotien de 22 ans qui, d’un coup de savate dans le dos, avait soudain poussé sous la rame de métro un sexagénaire qui attendait là, par hasard. « C’est un homme très dangereux, absolument imprévisible..., avaient dit à l’époque les policiers. Il suffit d’un regard, d’un tutoiement pour qu’il décoche à son interlocuteur un coup redoutable ». Ce sont des choses qui arrivent comme ça. C’est la (...)
Lire la suite
 

 

Entretien
Sébastien Fantini
photographe nomade

par Philippe Krebs,


Hermaphrodite : - Cher Sébastien, nous avons fait connaissance en 1998 à Paris lors de la remise du prix national Défi jeunes (une sorte de prix factice qui ne sert à rien que nous avions également reçu pour Hermaphrodite). Nous étions les seuls à boire dans une ambiance fiévreuse et chaotique. Tu avais reçu le prix des mains de Marie-Georges Buffet pour un reportage photographique plutôt épique puisque tu étais parti dans les mines de Silésie de Nyons dans le sud de la France en mobylette (...)
Lire la suite
 

 

Entretien à l’encre indélébile
Tatouages



-  J’avais 14 ans et demi, 15 ans et j’étais dans le Foyer des jeunes à La Trinité, et la plupart des mecs ils étaient tous tatoués ; on était 80, 82 au Foyer, tous ils étaient tatoués, sauf moi... quand j’ai vu, j’ai dit ça fait mal ces tatouages, j’en avais jamais fait, j’en avais pas, ils m’ont dit non tu verras, viens, on en fait un, on en fait un, allez j’en ai fait un, j’essaye, et le premier c’est celui-là que j’ai là, la croix avec une tombe, j’ai fais ça le premier, ça fait dix ans (...)
Lire la suite
 

 

Entretien de l’entre-deux tours
François Corbier : « J’ai peur qu’on vive dans un pays où tendre la main à quelqu’un, c’est devenir un délinquant. »

par Olivier Pisella,


Premier mai 2007. Les syndicats font leurs traditionnels défilés, il fait chaud, Le Front National rend hommage à Jeanne d’Arc, les brins de muguets prennent d’assaut les trottoirs. Et puis quelque part dans l’Eure (27), François Corbier répond gentiment au téléphone pour un entretien fleuri et primesautier d’entre deux tours. Épatant.
« Corbier » c’est un pseudonyme ?
Mon nom d’état civil c’est Alain Roux, mais le nom sous lequel je travaille c’est François Corbier. J’ai changé de nom en (...)
Lire la suite
 

 

Entretien libertaire
Elias Petropoulos sur Radio-Libertaire
"J’ai obtenu la première carte d’identité de l’histoire de la Grèce avec la mention "athée""

par Christian Zeimert, Jacques Vallet, Jean-Luc Hennig,


-  En Grèce, on ne badine pas avec l’ordre moral. Tu en sais quelque chose, Elias Petropoulos, qui à plusieurs reprises a connu la prison. Et as eu pas mal de démêlés avec la Justice de ton pays. Peux-tu nous parler de cette expérience ?
Elias PETROPOULOS : - La loi sur la presse en Grèce date de la dictature de Métaxas en 1936. Papandreou et les socialiste grecs veulent changer cette loi. Ils ont déposé, la semaine dernière devant l’assemblée nationale à Athènes, le projet d’une nouvelle loi (...)
Lire la suite
 

 

Revue : entretien avec
Jacques Vallet
Le Fou parle, histoire d’une parole en liberté

par Philippe Krebs,


Retour sur un homme que nous considérons comme l’un des pères des éditions Hermaphrodite et qui fut notre premier interviewé.
JACQUES VALLET, un homme né par hasard dans la Meuse à Stenay, "une des rares villes au monde dont l’emblème est un diable, dont le nom romain était Saintenay, la ville de Satan." Le Fou Parle, une revue, un monde disparu, enterré. Le couvercle des spectacles s’est refermé sur un cercueil fait de bois vivant, rempli de fleurs odorantes, vénéneuses ou bénéfiques.  (...)
Lire la suite
 

 

Entretien à robe
Maître Emmanuel Pierrat
Porno(graphie), littérature et censure

par Philippe Krebs, Valérian Lallement,


-  Hermaphrodite : Existe-t-il une définition juridique de la pornographie ?
-  Maître Emmanuel Pierrat : Non aucune. D’ailleurs toute la subtilité des lois de censure et des lois sur la pornographie en particulier, c’est de ne jamais avoir défini ce que c’était. Ça permet ainsi d’adapter la loi aux évolutions de la pornographie, mais aussi de la société, de l’opinion des juges, de l’opinion du ministre de l’Intérieur : c’est très pratique. On pourrait décider demain que des choses, (...)
Lire la suite
 

 

Entretien au pinceau
Jean Rustin, le dernier des mohicans

par Karoline M.,


A 78 ans, Jean Rustin a conservé toute son ardeur à créer. Et son œuvre est toujours aussi dérangeante. Qu’ils repoussent ou qu’ils attirent, ses personnages nus et sans âge, miroirs tendus de notre monstruosité, exercent une étrange fascination sur l’œil qui se pose sur ses œuvres. L’enfermement, la folie, la douleur, la solitude des corps sont les thèmes que Jean Rustin explore inlassablement à travers cette peinture épurée, ces dégradés de gris infinis qui baignent ses personnages dans un (...)
Lire la suite
 

 

Entretien panique
Christian Zeimert, peintre calembourgeois

par Philippe Krebs,


-  Hermaphrodite : Comment dans ton parcours de jeune homme, as-tu croisé cette sorte de spirale que fut le Panique ?
-  Christian Zeimert : Mon départ a été tardif. Depuis tout le temps, je voulais être peintre. Comme on dit mon père était peintre amateur. Bon peintre, mais qui n’a pas pu exercer. Il était tapissier. C’est lui qui nous a donné le goût, à mon frère - qui a aussi fait l’école Boulle, avant d’être professeur de dessin - et moi. C’est notre père qui nous (...)
Lire la suite
 

 

Entretien panique
Alejandro Jodorowsky
Opéra panique

par Philippe Krebs,


1. Dans le Théâtre de la guérison, vous expliquiez que nous sommes tous possédés par notre arbre généalogique. Vous-même avez quitté le Chili, jetant votre carnet d’adresses à la mer et délaissant tout pour rejoindre la France. Vous retrouverez l’un de vos parents seulement de très nombreuses années plus tard. Quelle est la place d’Opéra Panique dans ce parcours ?
A 24 ans, j’ai réalisé l’acte héroïque d’abattre mon arbre généalogique. Je n’ai plus revu ma (...)
Lire la suite
 

 

Entretien chanson bière et choucroute
Blair : Miction de moutarde sur tubercule dévoyé

par Olivier Pisella,


« Choucroute » caractérise cette couleur atroce du ciel au point du jour, alors hérissé de cris stridents, pics à glace lancés par des volatiles au bec déployé, impudiques et braillards ; c’est aussi un plat succulent autour duquel Blair et moi-même nous réunîmes le 29 novembre 2005. Musicien et chanteur (quand il ne s’adonne pas aux nœuds de cravate), Blair est l’auteur de deux albums fortuits : Les choses ne sont pas bien (Bond-Age Records, 1995) et La pantomime des bouffons (auto-produit, (...)
Lire la suite
 

 

Entretien en cale sèche
Miossec, le retour du marin

par Pierre Derensy,


Le patron est de retour avec « L’étreinte » absolue. Alors on aiguise de bonnes questions pour avoir de longues réponses mais sachez qu’on ne fait pas une interview avec Christophe Miossec. On fait tout au plus et avec les moyens du bord, durer une conversation. Ne croyez jamais savoir le cerner car pour l’avoir rencontré plusieurs fois, ce pirate est plus glissant qu’une anguille. Le pire serait sûrement de le féliciter, car là, d’une pirouette, d’un bond sur le coté, il irait très vite se (...)
Lire la suite
 

 

Entretien à chiper à choper
Assassin : rap et révolution

par Philippe Krebs, William Guyot,


"RAP : 1983. Mot anglais de "to rap", donner des coups secs "Le Robert"
Faut qu’on soit conscient de nos actions !
L’AVANT-GARDE, Assassins Productions, 1999
Hermaphrodite : "L’histoire commence pour toi en 91 avec radio rap avant de rallier Assassin ?"
MADJ (producteur du groupe Assassin) : "Pas exactement. En fait, j’ai rejoint Assassin en 91. Avant cette rencontre, j’animais une émission de radio sur ce qui est l’actuelle Beur FM ; cette émission s’intitulait "fusion dissidente, (...)
Lire la suite
 

 

Entretien jazz gasconcubin
André Minvielle
La Cie LUBAT dé GASCONHA



Hermaphrodite : "Quel est votre rôle, votre démarche au sein de la structure de la compagnie Lubat ?"
André Minvielle : "Mon rôle n’est pas vraiment défini, j’appartiens à une grande famille, au sens politique du terme ; c’est une façon de s’engager, ce n’est pas quelque chose qui reste entre nous ; c’est faire que ce soit un engagement personnel. Nous ne gérons pas des affaires de famille ; ce serait plutôt à prendre dans le sens de la famille des escargots, prendre le temps, ne pas (...)
Lire la suite
 

 

Entretien au révélateur
Siloé, photographe du merveilleux quotidien

par William Guyot,


William Guyot. : Parle-moi de l’origine de ta vocation photographique.
Siloé : Mon premier et plus ancien souvenir est un souvenir photographique. J’avais deux ou trois ans, j’étais chez une nourrice. Un journal se trouvait devant moi, sur celui-ci, il y avait un biscuit. Je pouvais toucher ce biscuit, mais je ne pouvais le saisir. J’ai mis ce jour-là de longues minutes à "comprendre" que ce biscuit n’existait pas, que c’était une photographie. Je garde un profond (...)
Lire la suite
 

 

Entretien concon
Guillaume Pinard : voyage en Conconie !

par Philippe Krebs,


Guillaume Pinard se définit lui-même ou son travail ( ?) comme "un personnage au tempérament de chien-loup, mi pignou, mi égorgeur".
Le site de l’artiste
Hermaphrodite : "Connais-tu Roland Topor ? Je vois quelques similitudes dans ton travail avec cet artiste. Notamment quant au travail que tu produis sur le corps : un personnage qui plonge son bras dans son corps pour en ressortir le coeur. Toute cette thématique du morcellement et de la monstruosité ludique !"
 (...)
Lire la suite
 

 

Entretien à la hache
Christophe Hubert, toporophile dans l’âme

par Juan Hastings,


Une pluie drue frappe à la vitre. Le TGV amorce son mouvement supersonique. Je quitte Nantes, songeant à l’Hôtel de France, à Jacques Vaché, cet artiste sans oeuvres « qui avait incendié de grandes parties de forêt vierge », révélant ainsi à Breton sa propre voie. Je repense aussi, et surtout, à ce week-end tout à Topor, chez Christophe Hubert, le bibliographe officiel, l’homme le plus averti de tous les « toporophiles ». Je me revois devant la bibliothèque, la collection la plus (...)
Lire la suite
 

 

Entretien nomade
Matéo Maximoff, la naissance de l’écrivain tsigane

par Philippe Krebs, Valérian Lallement,


Je sors à l’instant d’une entrevue avec Olivier O. Olivier, peintre panique, m’engouffre dans une bouche de métro à l’orée de la Place Delambre, non loin de la rue de la Gaité où se trouve l’atelier du peintre, et toutes sortes de sex-shops et de hammams. Sortie Mairie de Montreuil. Terminus. Bus 322. Mon gros sac à dos rouge m’emmène Rue de la Libre Pensée en quête d’une supposée librairie, la Fontaine du Brouillard. J’ausculte pas-à-pas la rue désolée de son bitume gris. En fait, la Fontaine (...)
Lire la suite
 

 

Entretien bondage
Romain Slocombe
Art médical et jolies pépées japonaises



Hermaphrodite : "D’abord, pourquoi une telle fascination pour le Japon ?"
Romain Slocombe : "Ça remonte à assez loin... Je ne sais pas exactement ce qui a été le premier déclic, mais je me souviens que mon père avait un collègue japonais, un architecte, qui venait souvent à la maison. C’était un monsieur petit, un peu gros, il avait le visage du japonais typique. Il arrivait avec des cadeaux enveloppés dans un furuchki (c’est le tissu dans lequel on emballe les cadeaux), et (...)
Lire la suite
 

 

Entretien panique avec
Fernando Arrabal

par Philippe Krebs,


-  Hermaphrodite : C’est sur la partie peut-être la plus exacerbée de votre travail théâtral, la période du Panique et des éphémères, que je souhaiterais vous interroger...
-  Fernando Arrabal : C’est une période très sage. Nous étions habitués par la modernité et très habités par la science. Nous étions tous les trois très sages (Alexandro Jodorowsky, Topor et Arrabal), avec un désir de faire des choses finitives ; nous étions le troisième avatar de la modernité. Mais à mon avis, nous (...)
Lire la suite
 

 

Entretien à la bière
ZOO, les derniers animaux contraints à quitter le navire
Hermaphrodite vous ouvre les portes d’un Zoo devenu affaire d’état



Le professeur Choron vient de disparaître. Retour sur l’une des dernières revues à laquelle il avait participé : Zoo, revue satirique, dernière héritière en date de feue Hara-Kiri.
Montreuil. Quinze juin 2000. Chez Kader. Dans le jardin d’été d’un bistroquet. A la lueur d’un repas arrosé et de cigarettes qui se consument, les haines et les rancœurs se dévoilent. Les mots partent comme des fusées et la presse croule sous les insultes... Définitivement personne n’est à racheter dans ce monde (...)
Lire la suite
 

 

Entretien coup-de-poing
Jean-Marc Mormeck
Mormeck, le champion dont la France ne veut pas

par Grégory Protche,


TANT PIS POUR VOUS, pas mécontent, se réjouit de la victoire, aux points, nette et indiscutable, ce week-end, en Amérique, de Jean-Marc Mormeck, contre le Guyanais Wayne Braithwaite. Unifiant, pour la première fois depuis Alphonse Halimi, deux des trois ceintures mondiales en catégorie Lourds-Légers, Mormeck a achevé de justifier tout le bien que l’on pouvait penser de lui... avant. Quand il n’était que l’inconnu des médias champion du monde... Retrouvez, ci-dessous, l’interview que (...)
Lire la suite
 

 

Entretien punk
Tristan-Edern Vaquette : "Je gagne toujours à la fin"

par Philippe Krebs,


Entretien avec un artiste inclassable que l’on apprécie beaucoup depuis plusieurs années aux éditions Hermaphrodite. Retour donc en compagnie de l’auteur sur son premier livre, intitulé Je gagne toujours à la fin...
-  "Je gagne toujours à la fin" est une course contre toi même et surtout avec toi-même. D’aucuns te reprocheront ce narcissisme qui atteint des proportions inégalées, mais la question que je me pose est, ne s’agit-il pas d’une course après les prix et les honneurs du (...)
Lire la suite
 

 

Entretien costien
Jean-Louis Costes, la naissance d’un écrivain



A l’occasion de la sortie du roman Grand-Père de Jean-Louis Costes aux éditions Fayard et de la réédition de son désormais culte Viva la merda ! aux éditions Hermaphrodite, voici un entretien avec le performer chamane qui fait son introduction dans le monde de la littérature avec fracas. Jusqu’alors interdit de vente dans les Fnac et autres lieux de l’entertainment institutionnels et économiques, Costes se voit enfin ouvrir grandes les portes d’un monde que tous lui prédisaient trop beau pour (...)
Lire la suite
 

 

Entretien escargot slam
Grand Corps Malade

par Pierre Derensy,


De son handicap il en a fait une force, de ses mots il en a fait des histoires qui marquent, de son statu de pionnier de son art, il va permettre à d’autres tout aussi doués que lui de s’exprimer. Son tout : ne pas caricaturer qui ou quoi que ce soit. Rencontre avec Grand Corps Malade.
Est ce qu’on né tchatcheur pour devenir slameur ?
Grand Corps Malade : « Un petit peu. Le slam c’est de l’oral, c’est face à un auditoire. Ca doit aider. Mais je suis sur qu’il y a des grands timides qui (...)
Lire la suite
 

 

Interview de Yann Kerninon pour son livre :
Moyens d’Accès au Monde (Manuel de survie pour les temps désertiques)
Ed. Le Bord de l’Eau



Propos recueillis par Sébastien Lecordier
Sébastien Lecordier : L’introduction du livre, intitulée « Prélude en Requiem », se clôt par une belle phrase, fragile, bancale : "J’écris des interstices, avec les bruissements , entre les grains de sable du désert de l’époque. En vérité, j’écris d’un autre monde qui mûrit sa naissance. Peut-être". Que signifie ce "Peut-être" qui laisse entrevoir l’infime possibilité que quelque part, quelqu’un, un être authentique, puisse « trouer le (...)
Lire la suite
 

 

Entretien profilé
Stéphane Bourgoin, profession : chasseur de serial killers

par Philippe Krebs,


Quel est intérêt de s’immerger dans le monde des serial killers, si ce n’est pour mieux connaître ce qu’ils sont, c’est-à-dire une partie de nous, une extrémité de l’homme, une partie terrifiante qui outrepasse lois, raison, tabous, morale, une part d’ombre, une part de terreur à l’état pur.
Lire un tueur en série ou l’entendre parler de ses actes et s’exprimer froidement, placidement sur ses meurtres, sur ses actes le plus souvent farouchement déterminés, revient à lire l’illisible tant la (...)
Lire la suite
 

 

Entretien au trait
Les Invasions barbares de Rodolphe Raguccia

par Philippe Krebs,


Hermaphrodite vous invite à découvrir un dessinateur qui colle aux doigts... et aux yeux ! Rodolphe Raguccia est là. Vous le retrouverez désormais dans les pages de la revue Hermaphrodite plusieurs dessins au sommaire de la revue SF actuellement en vente .
Philippe Krebs : Cher Rodolphe Raguccia, d’où vous vient cette passion pour ces petits monstres très sadiens et freudiens que vous dessinez à longueur de journée ? Le sexe est au coeur de vos dessins... Où se trouve le coeur de ce sexe (...)
Lire la suite
 

 

Entretien à queues
Laetitia, Reine-mère du porno X amateur

par Docteur Hard,


Docteur Hard : - Bonjour Laetitia. Si tu es la "reine" autoproclamée du porno X amateur, qui en est le roi ?
Laetitia : - Je suis la reine mère. Il n’y a pas de rois mais des princes....
Dr H. : - Qu’apprend-on à l’école de Laetitia ? Es-tu un bon professeur ?
Laetitia : - A l’école de Laetitia on apprend les pratiques de la sodomie, on apprend à prendre de l’assurance face à la caméra, on apprend à mieux connaître son corps, on réalise des fantasmes... (...)
Lire la suite
 

 

Entretien pâtissier
Noël Godin, maître ès tartes à la crème & subversion



....Entartons, entartons les pompeux cornichons !, le nouveau livre de Noël Godin, maître ès tarte à la crème
Erratum et précision : 7.351€., la tarte à la crème la plus chère de l’Histoire de la tarte !
Nous écrivions récemment dans nos colonnes, que Noël Godin avait été condamné à 1 euro symbolique pour l’entartage de Jean-Pierre Chevènement. Information incomplète, car en plus de cette somme, l’artiste gloupier fut également condamné à l’époque par le Tribunal (...)
Lire la suite
 

 

Entretien tes bottes elles me bottent mon pote
Renaud Séchan, couleur Rouge Sang

par Pierre Derensy,


A ma naissance, à peine le cordon ombilical coupé, ma mère me demanda si je tenais à m’appeler Renaud. Je trouvais ça sympa pour un premier rendez-vous mais j’eus toutes les peines du monde à lui expliquer que de Renaud, il n’y en avait qu’un, surtout que j’avais longuement eu le temps de potasser la question en l’écoutant au chaud pendant 9 mois. Non, j’allais pas lui piquer son blaze, déjà que j’étais parti pour lui piquer son flingue. Une trentaine d’années plus tard, le (...)
Lire la suite
 

 

Entretien avec l’actrice-écrivain porno Katrina B

par Docteur Hard,


-  Pourquoi ce titre de Pornartgraphie ? Pourquoi rattacher le porno à l’art ?
-  Je vois le porno comme une forme d’art, parce que cela fait partie du cinéma qui est un art. Je trouvais aussi ce terme profitable par rapport aux occurrences sur le net, lorsque tu tapes « porn » ou « art » (rires).
-  Cela va faire trois ans que tu fais du X et au bout de deux ans, tu écris un livre. Pourquoi ? Il s’agit d’une commande ?
-  J’ai toujours écrit. Il y a plus de (...)
Lire la suite
 

 

Entretien ressucité
Claude Simon : "pas un cérémoniel des habitudes"



Claude Simon que nous aimions bien vient de caner. Pour saluer sa mémoire toujours vivante, nous republions ce bel entretien qu’il avait accordé à la revue Le Fou parle.
Cavalier, viticulteur, Claude Simon est aussi avant tout un écrivain. L’un des très grands. Né à Madagascar en 1913, Claude Simon partage aujourd’hui sa vie entre les Pyrénées-Orientales et Paris. Là-bas comme ici il déclare : « Je suis hanté par deux choses, la discontinuité, l’aspect fragmentaire des émotions et en (...)
Lire la suite
 

 

Entretien interdit aux moins de 18 ans... voire plus...
L’Homme de cuir - partie 1
Certains passages peuvent choquer les âmes sensibles et sont contre-indiqués aux personnes mineures.



Hans Eppendorfer. Né en 1942. Vit à Hambourg (RFA). Meurtre à 17 ans. Une femme d’un certain âge. Dont il esquinta le visage à coups de marteau. Un visage qui lui faisait trop penser à sa mère. Prison. Une cellule-torpille, 8 mètres sur 2. 37 mètres cubes d’air. Dix ans de prison. De matons. De commandos de nuit qui vous trainent dans l’escalier et font buter la tête à chaque marche. Dix ans de petites baises pour deux paquets de tabac. Dix ans. On en sort pour apprendre à parler, à manger, à (...)
Lire la suite
 

 

Mine de rien, Lucien Suel, fait son trou dans la littérature (entretien)

par Sylvain Courtoux,


Lucien Suel est un artiste total.
Animateur de revues, éditeur pour la Station Underground d’Emerveillement Littéraire, chanteur/bassiste dans le groupe de free-noise Potchük, performer et lecteur concret, mail-artiste, animateur radio, poète ordinaire et écrivain élémentaire, Lucien Suel n’arrête pas de se jouer et de déjouer les étiquettes pour notre plus grand plaisir. Et l’on peut dire, mine de rien, que depuis 1978 Lucien Suel a bien fait (et puissamment en plus) (...)
Lire la suite
 

 

Entretien avec Karim Boukercha
WILD WAR : graffiti, hip hop et arts de rue enfin réunis dans un magazine de qualité

par Docteur Hard,


-  Hermaphrodite : Quelle est ton rôle dans WILD WAR, ce petit magazine stylé, au format à l’italienne, sur papier glacé ?
Karim Boukercha : - J’en suis le rédacteur en chef et le fondateur (avec un ami). On a sorti le premier numéro en Mai 2004. Il sort tous les deux mois depuis...
-  WILD WAR , c’est quoi ? Et pourquoi ce titre de "Guerre sauvage" ?
-  WILD WAR , c’est un magazine de graffiti, bimestriel, vendu 4,90 euros dans tous les kiosques de France. (...)
Lire la suite
 

 

Entretien au pays de la science fiction
Philippe Druillet
le dessinateur aux multiples branches

par William Guyot,


Extrait d’un entretien paru dans la revue Hermaphrodite n° 9, consacrée à la science-fiction (numéro toujours en vente en librairie ou par bon de commande).
(...) Druillet : Ce qui me fascine, c’est l’histoire des sociétés ; aussi, la science-fiction est la première littérature qui m’a amené une philosophie que d’autres littératures ne m’apportaient pas. Dans la notion de science fiction, ce qui m’a toujours intéressé, c’est que l’on peut l’assimiler à un arbre aux (...)
Lire la suite
 

 

Entretien éclairé
Jacques Derrida : « Je n’écris pas sans lumière artificielle »



Le webzine 2 luxe Hermaphrodite poursuit son travail d’archiviste en republiant un entretien de Jacques Derrida par André Rollin, paru en 1982 dans la revue Le Fou parle. Remember...
Rue d’Ulm, École Normale Supérieure, c’est le lieu où enseigne Jacques Derrida, où il laisse sa « trace ». Philosophe, écrivain, il creuse, il fixe de livre en livre, le mot « écriture ». Sa recherche se trouve dans La Grammatologie, Glas, La Carte Postale, L’Écriture et la différence, Position, Marge. Lire la suite
 

 

Entretien libre
Thomas S.Szasz : Homosexuels et psychiatrie



« Je ne veux pas proposer une nouvelle conception de la « maladie en psychiatrie » ou une nouvelle forme de thérapie. Mon but est à la fois plus modeste et plus ambitieux. Je voudrais que les phénomènes que nous appe¬lons maintenant des maladies mentales soient examinés de nouveau et sans a priori, qu’ils ne soient plus définis comme des maladies et qu’ils soient considérés comme l’expression du combat intérieur que mène l’homme aux prises avec cette interrogation : comment dois-je vivre ? (...)
Lire la suite
 

 

Entretien avec le photographe Arnaud Bantquin

par Philippe Krebs,


(Portrait d’Arnaud Bantquin par Frédéric Vignale)
-  Pour ceux qui ne te connaîtraient pas encore, mais qui est donc Arnaud Bantquin ?
-  Originaire de Metz, ma première expérience artistique s’est faite par la guitare il y a maintenant 18 ans. C’est dans le cadre de la réalisation d’une jaquette de démo en 1996 que j’ai collé pour la première fois mon oeil de myope dans un viseur d’appareil. Après une brève incursion dans les sciences politiques, j’ai étudié la photographie technique au (...)
Lire la suite
 

 

En exclusivité sur www.hermaphrodite.fr
Interview exclusive de Jésus

par Yann Kerninon,


Jésus est un des principaux fondateurs de ce que l’on appelle aujourd’hui le Christianisme. Il a dirigé l’ouvrage collectif Le Nouveau Testament.
Yann Kerninon est l’auteur de Cahier d’Ubiquité aux Ed. Hermaphrodite et de Moyens d’Accès au Monde (Manuel de survie pour les temps désertiques) aux Ed. du Bord de l’Eau.
Photo récente de Jésus - Toujours jeune !
-  YK : Bonjour Jésus. Merci d’avoir accepté cet entretien. Cela fait presque deux mille ans que vous ne vous êtes pas (...)
Lire la suite
 

 

Entretien
Lobo et Mie : des cailloux dans les poches

par Philippe Krebs,


Auteurs-compositeurs-interprètes (deux CD à leur actif : « Lobo et Mie vont s’faire voir » et « Des cailloux dans les poches »), comédiens, chansonniers, comiques, lauréats du 2ème festival national des chansonniers à Châlons-en-Champagne, depuis 1992, le duo Lobo et Mie écume le grand Est de la France avec bonheur et dérision. En même temps, ils créent en compagnie d’une vingtaine d’artistes, le Cabaret du Lapin Noir, un spectacle, dans un décor 1900, qui rend hommage à leurs grands-pères (...)
Lire la suite
 

 

Entretien gynandromorphique
Natacha (22 ans) : Conversation avec des travestis I



-  Depuis quand tu es travesti ?
-  Depuis deux ans
-  Pourquoi as-tu commencé ?
-  Pour gagner des sous comme prostituée. J’ai essayé d’abord en garçon mais je voyais que les travestis, premièrement, ils gagnaient beaucoup plus de sous parce qu’ils avaient plus de clients, et puis on est moins bien vu quand on travaille en garçon que quand on travaille en femme. Quand on travaille en femme c’est plus naturel, les gens ont l’impression qu’on est des femmes même s’ils savent qu’on est (...)
Lire la suite
 

 

Entretien poétique
Werner Lambersy : Le sage poète



Hermaphrodite : « Vous consacrez beaucoup de vos pages à réfléchir sur la poésie entre autres dans votre recueil Journal d’un athée provisoire (1). Le poète québécois Jacques Brault, qui consacre lui aussi un recueil où il s’interroge sur la poésie, serait-il à l’origine de votre réflexion sur la poésie ? »
Werner Lambersy : « J’ai dédié en exergue un texte d’Architecture nuit (2) à Jacques Brault parce qu’il fait partie d’une génération qui fonde une littérature. C’est grâce à Gaston (...)
Lire la suite
 

 

Entretien nietzschéen
Christian Globensky : Zarathoustra/Bouddha : Vers un athéisme spirituel et souverain

par Sébastien Etievant,


Christian Globensky est un artiste des nouvelles technologies, musicien et réalisateur. Auteur d’une thèse de doctorat en arts et sciences de l’art « L’être ImmediaS », co-écrite avec un générateur de textes aléatoires, il s’attaque aujourd’hui à la fois à la philosophie de Nietzsche et à l’orientalisme à travers un ouvrage ambitieux : Zarathoustra-Bouddha.
L’orientalisme, la fascination pour les philosophies de l’orient, ne date en effet pas d’hier : elle était déjà présente au XIXeme (...)
Lire la suite
 

 

Entretien matin difficile
Entretien avec le Comte du Cul

par Olivier Pisella,


« Il y a une théorie qui dit que nous serons tous esclaves de rollmops dans 40 ans ; pourquoi pas ? C’est rigolo. » (Entretien avec le Comte du Cul (featuring Jonaz))
Certains matins sont difficiles. Non pas que le matin en question soit nécessairement la triste conséquence des exactions de la veille, mais parfois, le matin est difficile par lui-même. Et parfois, le matin est difficile par lui-même en plus d’être une triste conséquence de la veille. Le matin du 14 juin 2007 fut de (...)
Lire la suite
 

 

Entretien débile
Fonky Napalm Corporation : la white trash family

par OK FRED,


Dans la mouvance de Jackass, visitez le site des français de la Napalm Fonky Factory.
Entretien avec ses dissidents.
-  Pour ceux qui ne connaissent pas encore, parle-moi de la mode trash.
-  Y a pas de mode, le trash c’est un état d’esprit. Faire de la video de vacances, cela ne nous intéresses pas, cela intéresse encore moins les gens. Subjectif, le trash pour certain peut se limiter à une bonne gerbe, alors que pour d’autres (plus difficiles...) une naine (...)
Lire la suite
 

 

LA CELLULE 0038753K

par Philippe Krebs,


Si le travail de LA CELLULE 0038753K est complexe à définir, c’est précisement parce que la complexité y constitue une préoccupation centrale. Car au-delà de sa transdisciplinarité ( le collectif produit court-métrages, documentaires, éditions, scénographies et installations, performances, vidéoclips et mix vidéo ) c’est au sein même de chaque discipline qu’il met en pratique l’hybridation et le parasitage : le documentaire, l’enquête, l’analyse se mêlent ici à la (...)
Lire la suite
 

 

Entretien à bulles
Jacqueline Balthazar : Les éditions du Daily-Bul

par Philippe Krebs,


L’emblême du Daily-Bul est, selon le mot de Marcel Havrenne, un limaçon replié sur lui-même de façon à imposer à première vue l’image d’un éclair, en d’autres termes un bon vieil escargot, une créature hermaphrodite sous coquille. La devise du Daily-Bul : Il ne s’agit pas de gouverner et, moins encore, de l’être. Nous avions découvert ces éditions à travers des ouvrages de Roland Topor, d’autres de Denis Pouppeville, des artistes que l’on aime bien chez les escargots, éloge de la lenteur (...)
Lire la suite
 

 

Jérôme Simon
Elend, la petite fille nécrophage

par Philippe Krebs,


" En ces temps maussades où la morale règne en maître, il convient que les nécrophages, hématophages et autres cannibales s’entraident et se soutiennent ! "
Elend, planche 17
Hermaphrodite : " J’aimerais pour commencer te soumettre une phrase du dessinateur Roland Topor qui disait que lorsqu’on dessine, on est davantage conscient de ce qu’on est. Par lui, on accède aux images de son inconscient, ce qui est un luxe. C’est une phrase qui m’accompagne et me guide dans le (...)
Lire la suite
 

 

Entretien
Erik Truffaz, profession trompettiste



Nancy Jazz Pulsation, octobre 2000, Erik Truffaz, trompettiste invité par le quatuor norvégien de Buggee Wesseltorf, répond à nos questions. Le contact est simple, espiègle et cordial :
"Moi je déteste les festivals, j’aime bien bouffer tranquille, dans les festivals, ils te filent des bons pour bouffer dans des cantines."
En effet, le vin à un arrière-goût de betterave rouge...
Tandis qu’il évoque son passé et que son visage se renfrogne, il ressemble à un petit garçon contrarié (...)
Lire la suite
 

 

Entretien du soleil levant
Jacques Vallet : Monsieur Chrysanthème



Sans Jacques Vallet, pas de Fou parle. Créée en 1977, cette revue libertaire et artistique a été comme un coup de gong destiné à sortir l’humanité de sa torpeur. Inébranlable, toujours en quête de projets surprenants, Jacques Vallet s’est lancé dans la rédaction de polars dont L’amour farde à Dijon, Pas touche à Desdouches, La Trace et Une Coquille dans le placard qui avait pour cadre Libération où Jacques Vallet avait traîné ses guêtres pendant plusieurs années. Les lieux sont le point de (...)
Lire la suite
 


 

 

En Résumé Plan du Site Le Collectif La Rédaction Contact Catalogue Lettre d’Information
Textes & illustrations sous COPYRIGHT de leurs auteurs.